Copyright 2021 - Les Gullivers Loubésiens

M 48 A 5 MICLIC (Patton)

Cet été, j'ai regardé mon étagère du stock en me disant "qu'est-ce que je pourrai bien terminé comme modèle "original", qui sort du commun, un peu brain-storm comme montage.
Bingo ! une boîte Hobby Fan !
Donc le sort en est jeté, voici une conversion originale du M 48 dans une version A5 AVLM.
Mais c'est quoi donc ????

Hobby fan déjà : une marque de Taïwan dans l'édition d'un kit tout en résine qui date de 2000.
M 48 A5 Armoured Vehicule Launched Miclic : un M 48 A5 transformé au milieu des années 80 qui comprend un système appelé MICLIC avec des charges de ligne de déminage, lancées par une fusée et conçu pour ouvrir des passages à travers les champs de mines et les obstacles ennemis.
Bref voici la bête !

Download 3

on va bien se marrer sur ce montage !!

voilà c'est parti, avec une première étape qui concerne l'assemblage du bloc lame et contre-poids placé à l'avant du M 48. Cela permettait un ancrage au sol pour compenser l'énergie dégagée par les fusées de lancement des chapelets de mines de dégagement installées dans les paniers à l'arrière.

une résine plutôt sympa à travailler, des blocs nets sans trop d’ébavurage (ce n'est le cas d'autres pièces tordues ou vrillées qu'il faudra reprendre ou refaire : n'est-ce pas Christophe cela te rappelle l'expo de palavas !!!).


m48 2

passage ensuite au corps du M 48. Montage du châssis, train de roulement et chenilles patin par patin en bon vieu plastique noir.

Là encore pas trop de difficulté, certes deux grosses pièces. Le train de roulement plutôt net je pense qu'il s'agit d'une reprise moule Tamiya, y compris les barbotins bien moulés. Par contre, les guides supérieurs du train sont en résine et sont cassants, léger décalage de la bande de chenilles à revoir.
Un montage à blanc avec la caisse supérieure.

m48 1

Voilà c'est la partie sympa et rapide du kit avec les deux étapes avec des grosses pièces.

 Il faut s'attaquer à deux poches bien fournies de pièces résine et là se sera pas la même chose.

Au moins, l'ensemble du châssis et train de roulement est terminé.

Download 5

J'ai pu rétablir à la cyano mes légers écarts sur la liaison patins-chenilles, c'est tout rectiligne.

Par contre, la galère a commencé avec le montage de la partie supérieure. L'ajustement des casemates-tourelles a été des plus laborieux avec des excédents de résine plutôt mal placés.


Download 6

Les supports de jupes, fins et bien moulés étaient pas mal vrillés, et cela a nécessite quatre séances d'eau bouillante et de glaçons en suivant pour rétablir la droiture.

J'avoue que j'ai failli partir sur la reprise des pièces avec de la carte plastique. Reste un problème de léger jour sur les encoches que je comblerai avec un mastic liquide de chez Prince Auguste. Il s'applique très facilement et se lisse au pinceau humide.

Enfin, les coffres latéraux ont demandé pas mal de ponçage pour récupérer une assiette bien droite, et j'ai du faire sauter les encoches d'emplacement, il y avait trop de sur-épaisseur de résine sur le moulage intérieur des coffres.


m48 7

Je me suis attaqué ensuite à une séance de collage d'architecture en résine : les armatures des caissons de lancement des lignes de mines explosives. Deux parties de plaisir (à faire en deux exemplaires) avec beaucoup d'ébavurage (très léger film à la jointure des moules) et de la minutie.


Pièces hyper fines, une ou deux casses rattrapées, par contre pas facile de reprendre certaines pièces vrillées. Mais avec les caissons, les choses devraient pouvoir passer.


m48 5

En parlant de vrillage et du fameux chaud-froid, l'une des poutres de support des blocs de lancement de mines a rompu et je n'ai pu rattraper la vrille et le courbe de la pièce.

Alors le challenge de demain, refaire la pièce en carte plastique et photodec. J'ai tout sous la main et avec un peu de patience, je devrais pouvoir refaire à l'identique. Bon la photo ce sont les pièces principales, il faudra aussi sortir le push and die pour les rivets, des plaques mini de carte plastique, le ciseau adéquate pour découper les chutes de photodec ...

m48 4

Ca va le faire, c'est la première grosse galère du kit.


m48 8

On voit bien la différence de la courbure reprise, l'épaisseur aussi. Je pense refaire aussi la seconde traverse située à l'arrière des paniers de la même manière.

Les pièces principales de la caisse supérieure ont été posées et le collage avec la caisse inférieure réalisé et les espaces traités au mastic liquide.


m 48 10

La jointure de la caisse avant avait de gros écarts, notamment dûs à l'absence de matière résine ou léger bris sur la caisse. Uun coup de miliputt yellow a permis de combler des vides, idem à l'arrière au niveau de la grille moteur.

Impossible de redresser la poutrelle arrière en résine, il a fallu donc s'y coller en evergreen. Base relativement simple, juste besoin de sortir le puch and die pour faire des tétons et hop un coup de trichlo, ce sera impeccable.

Pour poncer correctement, je n'ai pas collé les divers petites pièces (phares, protections diverses, élingues et poignées) qui trouveront leurs places à l'issue des rattrapages nécessaires.

 Les caisses de lignes d'explosifs. Relativement simple à monter car un bloc et quatre côtés à poser. Pas de difficulté particulière, ajustement relativement précis, quelques pièces légèrement voilée qu'un bon collage à la cyano a permis de rectifier. Rajout des anneaux de levage en fil laiton pour faire des anneaux de 0.30 de diamètre environ.


thumbnail 20200711 123159 Copie

Pas mal de préparation et d'ébavurage au niveau des pièces, un échantillon des douze pièces à ajuster en position horizontale pour la version uniquement transport, pas en version opérationnelle (rampe dépliée). Bien entendu cette opération se faite deux fois, car deux paniers de lancement.

thumbnail 20200711 123250 Copie

Le panier a reçu une première couche de blanc sur la ligne d'explosifs et de couleur sable sur la caisse. La fusée n'est pas posée, je souhaite d'abord la peindre en gris clair et pouvoir aisément poser et relier celle-ci à l'ensemble avec les cordes d'entraînement. L'armature recevra quant à elle un premier jet de vert NATO.

Passage à la phase peinture de l'engin avec l'pplication d'un vert Nato sur l'ensemble.


thumbnail 20200718 175413




Pose de tous les petits éléments sur la caisse : phares, élingues, protections, calage des traverses de soutien des caissons d'explosifs ...

Photo du montage à blanc des modules sur la caisse : lame et contrepoids, caissons d'explosifs avec une armature terminée uniquement.

thumbnail 20200725 165138

Opération camouflage : application des trois teintes NATO sur la bête. Application de deux jus successifs de gris fusain et de noir de pêche (peinture à l'huile), bien dilués pour aller partout. Puis un léger dry avec un jaune de mars et beaucoup de blanc de titane afin de faire ressortir tout cela.

20210826 173325 001 Copie Copie
 
Pour la teinte des chenilles et conserver l'aspect caoutchouc des patins extérieurs, j'ai utilisé un jus de contraste wyldwood de chez Citadel colour en acrylique.

Résultat impeccable, un dry blanc de titane et jaune de Naples (peinture à l'huile) par dessus pour bien tout faire ressortir. Il faudra un jus rouille léger sur les éléments métalliques avec un jus à base de peinture d'acrylique. Je viens de voir que j'ai oublié un coin sur un galet à droite.

Vue d'ensemble de la bête avec sa lame avant posée.


20210826 175402 001

le détaillage des paniers fut plus laborieux, pose des différents décalques, finition des fusées et réalisation des accroches avec le fil fourni (un peu gros à mon sens), réalisation de filetage avec du fil de laiton très fin à chaque attache.

20210826 175411 001

voilà clôture du post version montage.

f t g m

Nous joindre

Les Gullivers Loubésiens
Salle des Restos du Coeur
Rue du Stade, Saint Loubès
contact@maquette-club-loubesien.fr