Copyright 2018 - Les Gullivers Loubésiens

F40 GTE Ennea SRL Igol Le Mans 1996

La F40 GTE, version ultime de la vieillissante Ferrari F40 LM. 4 de ces Ferrari seront engagées en course aux 24 Heures du Mans 1996 face aux toutes nouvelles Porsche 911 GT1. Aucune ne ralliera l'arrivée. La 45 abandonnera la première après 40 tours parcourus sur problèmes électronique. 1996 sera le chant du signe de la F40.

 

Il y a longtemps lorsque je débutais en maquettisme j'avais réalisé une F40 LM de Fujimi avec une décoration très personnelle. Son montage était également très aléatoire ! Ayant fait l'acquisition d'une planche de décal représentant les les deux F40 GTE Igol et la F40 GTE Pilot des 24 Heures du Mans 1996, je décide de m'attaquer à celle du Team Igol.
Problématique : Fujimi avait représenté la toute première F40 LM. Or la GTE en est l'aboutissement du développement de la F40 en compétition. Il va donc me falloir entreprendre de profondes transformations sur la carrosserie, l'habitacle et le moteur.
Voilà à quoi ressemblait cette maquette avant transformations.

 

CARROSSERIE
Après décapage de la maquette, j'ai découpé les mats de l'aileron arrière et j'ai réduit et reformé la lame avant pour ensuite agrandir l'évacuateur d'aire au milieu du capot avant et bouché les trous laissés par les mats arrière.
J'ai en suite commencé à fabriquer le diffuseur qui viendra dans le trou béant du capot avant.
Il me faut également faire une prise d'air Naca au centre du nez de la belle. Il me faut ajuster la taille afin de faire entrer le stickers Igol entre le haut de cette prise Naca et le bas de la grosse ouverture.
Les découpes sont faites au cuter avec lame de scalpel assez fine. Je passe de l'acétone sur le putty pour l'affiner un peu et enlever le surplus. Ensuite je ponce avec du papier de verre puis à la lime.
La belle se voit refaire sa bouche, celle de la GTE se rapprochant plus de la F40 de route. La partie manquante de la bouche de la LM et bouché par de la carte plastique puis mastiquée.
L'extracteur d'aire du radiateur est mis en place.

  • f40
  • f40


Les deux nouvelles dérives de l'aileron sont également mise à leur place. Elles ont été taillé dans le carte plastique. Pour réaliser cet aileron arrière j'ai :
• réalisé la lame de l'aileron dans de la carte plastique.
• fait un montage à blanc avec le mat central de la maquette d'origine et la lame pour avoir la hauteur des deux dérives.
• taillé la forme d'une dérive. Je me suis servi de la première pour créer la seconde.
• ensuite il faut remarquer que l'arrière de la F40 se ressert vers l'arrière, mais que les dérives partent en ligne droite. D'où ce bombé à la base des dérives. Il m'a fallu calculer le bombage et plier la carte pour qu'elle prenne la forme voulu.
Autres petites modifications, deux petites prises Naca sont percées sur le capot avant au niveau des ailes ; la gravure des trappes essence se trouvant sur le côté droit est bouchée, et deux trous sont percés de chaque côté de la voiture pour l'emplacement des trappes essence ; et pour finir, une prise naca est percée de chaque côté de la voiture juste derrière les portières.
Une première couche de primer gris est passé histoire de voir les petits (voire gros) défauts sur la carrosserie.
Essai et ajustement de la lame de l'aileron.
Mise en place en carte plastique et masticage du milieu de la lame avant.

  • f40
  • f40
  • f40
  • f40
  • f40
  • f40
  • f40
  • f40

 

La carrosserie étant terminée pour tout ce qui est transformations, elle reçoit son apprêt blanc.

  • f40
  • f40

Après 2 jours de séchage je commence la mise en peinture.
Comme elle est de deux couleurs, je décide de commencer par la couleur la plus claire, le jaune.
Je décide également de faire un masque pour chaque couleur histoire de limiter la marche.
Après mise en place du masquage qui là reste sommaire, j'applique la peinture. Ici du TS 16.

  • f40
  • f40
  • f40
  • f40

 

Pour passer le bleu, j'attends que le jaune sèche à cœur. Après 5 jours de séchage, le jaune a été masqué et le bleu a été posé. Pour la référence c'est un bleu que j'ai trouvé dans un centre auto qui se rapproche pas mal de l'original.
Pour qu'aucune particules de bleu puisse aller sur du jaune, j'ai bien bouché toutes les ouvertures de l'intérieur. Le masque est posé bien au raz du jaune.

  • f40
  • f40

 

Pose de la déco. Rien de bien compliqué. Il me reste les décals des vitres ainsi que ceux qui vont sur une baguette noire, baguette qui sera posée lors de l'assemblage définitif.
J'ai choisi de faire la n°45 à cause de la forme de l'aileron arrière. La n°44 avait des dérives différentes, elles n'étaient pas brisées. Équipage donc 100% français sur cette 45.
Je termine la carrosserie avec le vernissage, la mise en peinture des contours de vitres, carbonisation de la lame avant. Il ne me reste plus qu'à surligner les creux.

  • f40
  • f40
  • f40
  • f40

 

La lame de l'énorme aileron arrière reçoit son carbone, le décal publicitaire ainsi qu'une couche de Clear pour le vernis satiné avant d'être placé entre les dérives.
Je place la grille à l'arrière avec les feux, et à l'avant je pose les optiques et confectionne les vitres de phares dans du rodo.
Pour les rétros extérieurs, ceux de la version civile viendront prendre place.

  • f40
  • f40
  • f40
  • f40

 

HABITACLE
J'ai attaqué l'intérieur avec la baignoire. Après avoir passée 2 jours dans le liquide de frein j'ai enlevé le tunnel central qui correspond plus àcelui de la version normale de la F40, qu'à une version compétition (LM ou GTE).
Le trou laissé par la disparition du tunnel central est rebouché avec de la carte plastique et mastiqué. J'ai également fait la boursouflure sur la cloison par-feu. Une fois sec tout ça est affiné et poncé.

  • f40
  • f40

 

Les "garnitures" de porte, le siège et le tableau de bord sont positionnés à blanc. Le positionnement de ces éléments va m'aider à faire le levier de vitesse afin d'avoir à vue d'œil les cotes.
Le tunnel a été fait avec une tube de profilé coupé en deux. Un peu pénible à faire mais plus sûr que de plier une carte plastique. Création du levier de vitesse en carte plastique et profilé.

  • f40
  • f40
  • f40
  • f40
  • f40
  • f40

 

Par la suite j'ai posé du carbone, réalisé de petits accessoires en carte plastique et peint.
On continue avec le tableau de bord. Comme pour le moteur et l'habitacle il s'agit là de celui de la version route. Il a donc fallu boucher tous les petits compteurs. Pour ceux derrière le volant, de la carte plastique a été utilisée, et du mastic pour ceux au centre du tableau de bord.
La planche de bord est peinte en noir matt sauf la console de fusible qui reçoit du satiné. Les différents boutons sont peint et je la positionne à sa place. Des câbles sont ajoutés dans l'habitacle. J'attaque ensuite la cage avec des morceaux de profilés.

  • f40
  • f40
  • f40
  • f40
  • f40
  • f40

 

Le pilote a reçu sa tête. Comme vous pouvez le voir la cage a disparu. En effet, le plexi de chez fujimi est très loin d'être fin. Et donc une fois le pilote en place, avec la cage, je ne pouvais plus mettre la carrosserie en place. Donc adieu la cage. Et franchement ça ne change pas grand chose.

  • f40
  • f40

 

Et voilà la carrosserie en place

  • f40
  • f40

 

LES TRAPES ESSENCE
J'ai percé deux trous dans de la carte plastique assez fine. J'ai passé du chrome dessus. Une petite pièce de carte plastique noire est collée sous les trous. L'ensemble est ensuite découpé et placé sous le trou percé dans la carrosserie.

  • f40
  • f40
  • f40

LE MOTEUR
Comme pour l'habitacle, le moteur de la maquette est celui de la version « civile »
Une pièce m'a pris beaucoup de temps de réflexion pour la réaliser : les collecteur de turbo. Sur la version GTE (et de la LM), ils sont démesurés face à ceux de la civile.
La pièce d'origine : je débarrasse la pièce des deux collecteurs.
La structure des collecteur ressemblant à celle des radiateur d'huile, je décide de dupliquer le radiateur d'huile de la maquette, la taille et la trame correspondant à peu près. J'ai ensuite découpé de la feuille d'alu dans une assiette jetable pour former la pièce (merci Thierry pour l'astuce). Une fois le montage à sec validé, je peaufine et je peint la pièce.

  • f40
  • f40
  • f40
  • f40
  • f40
  • f40

Les échappement sont également ceux de la version "civile". Pour leur fabrication je prends une tige de coton tige, une barre de fil à souder que je passe à l'intérieur afin de déformer le tube sans l'aplatir. Le tube est un peu chauffer avant de lui donner les courbures voulues. Les pots mis en place sont peints.
Toujours dans de l'alu je fais un réservoir d'huile. En miliput je façonne les conduites qui amène l'aire frais sur les disques de freins et sur l'embrayage. J'en terminerai là avec le moteur, pas la peine de le super détailler étant donné que les collecteurs bouchent tout et une fois la carrosserie fermée, on ne verra plus rien.

  • f40
  • f40
  • f40
  • f40
  • f40
  • f40

Voilà, la voiture une fois salie, prend place à côté de sa concurrente Porsche 911 GT1 sur une plaque représentant le virage d'Arnage au Mans. Ce décor m'a servi pour mettre en valeur d'autre modèle, il est fait en contre plaqué et en plâtre. Les vibreurs sont sculptés dans le plâtre, ils sont tels qu'ils étaient en 1996, maintenant ils sont plats ! La piste est faites en papier à poncer fin.

  • f40
  • f40
f t g m

Nous joindre

Les Gullivers Loubésiens
Salle des Restos du Coeur
Rue du Stade, Saint Loubès
contact@maquette-club-loubesien.fr